Né le 4 février 1944 à Genève, Daniel de Roulet a grandi à Saint-Imier, commune du Jura bernois, en Suisse. Après des études en architecture à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et des années à travailler en temps qu’informaticien, à partir de 1997 il se consacre entièrement à l’écriture. Il a écrit plus de trente livres, des romans autant que des essais critiques ou des récits de voyage. Il a composé un cycle de dix romans ayant pour toile de fond la question du nucléaire, d’Hiroshima à Fukushima. Plusieurs de ses ouvrages sont par ailleurs consacrés à ses expériences de marche ou de course à pied, celles-ci étant à la fois les pendants de l’écriture («courir, écrire, c’est les même élan», dit-il), des façons de s’introspecter, et des occasions d’observer le monde d’un point de vue singulier. Il a, d’après Élisée Reclus, forgé le concept de «mondialité», contrepoint positif de la «mondialisation», auquel il a notamment consacré un ouvrage: Écrire la mondialité (2013). Il s’est également intéressé, dans Dix petites anarchistes (2018), à la tentative de dix femmes qui, à la fin du 19e siècle, quittèrent leur Saint-Imier natal pour fonder une communauté anarchiste en Patagonie .