Trente-trois Monstres, lors de sa parution en 1907, est considéré comme scandaleux puisqu’il traite de l’amour entre deux femmes. Ce sujet lui vaut d’être interdit, mais la censure est rapidement levée: il ne contient rien de vulgaire ou d’outrageant. Trente-trois Monstres peut être qualifié de littérature féministe et Lydia Zinovieva-Annibal l’un des premiers écrivains féministes de Russie. D’aucun(e)s la considèrent comme le porte-parole d’un féminisme éthico-esthétique.
Le texte est dédié à V. Ivanova pour qui il est le récit de la tragédie de l’artiste trompé par l’objet de son art.

Irina Léopoldoff-Martin

 

Les commentaires sont fermés.