Mars 1525: 40’000 paysans fomentent une insurrection, ils démolissent des centaines de châteaux forts et confisquent leurs richesses. A leur tête, un jeune prédicateur exceptionnel, Thomas Munzer dont les discours radicaux inquiètent depuis longtemps Luther et les princes de l’Empire germanique.

En quatorze chapitres serrés, Maurice Pianzola retrace le destin de ce personnage marquant de l’histoire allemande qui se dresse contre les puissants de son temps en remettant au centre le premier message évangélique : la simplicité.

Omnia sunt communia – Toutes choses sont communes et chacun devrait recevoir selon ses besoins. Autant de devises répétées par Munzer durant l’ultime interrogatoire mené sous la torture avant sa décapitation.

Avec ce récit, Maurice Pianzola démontre l’existence d’une histoire souterraine de l’utopie révolutionnaire, dont l’expérience historique de Thomas Munzer et de « la guerre des paysans » constitue une des manifestations les plus remarquables.

Comments are closed.