«Elle ne comprendra pas, ni ne compatira, ni ne corrigera,
Ni ne changera, ni ne regardera, ni ne sourira, ni ne bousculera,
Ni ne rigolera, ni ne se fâchera, ni ne pleurera, ni n’aimera,
Ni ne nettoiera son propre caca, c’est elle: c’est ça.»

L’écriture de Stéphanie Pfister libère la possibilité d’un jeu avec le langage qui vient en bousculer le caractère normatif et stéréotypé. Ses textes (et ses dispositifs textuels) explorent et exposent le programme de ce qui pourrait être une véritable politique du plaisir, érigée en éthique de vie. Sous sciences soutient cette affirmation qui ne peut être simplement postulée mais doit être démontrée. Et la démonstration passe par un travail «scientifique» (c’est-à-dire «poétique») d’énonciation.

Comments are closed.