Les petites proses rassemblées dans Rue des gares et autres lieux rêvés témoignent des promenades émerveillées ou hallucinées d’un habitant du quartier de Montbrillant dans Genève  ; elles sont les récits d’un admirateur, sorte de curieux touriste, perdu dans les méandres de la vieille ville et sur les chemins aux abords du canton. On retrouve des personnages qui habitent ou traversent ces lieux, et des portraits où amis et connaissances anciennes, fantomatiques et bienveillants, ressurgissent aux détours de la mémoire.

Les commentaires sont fermés.