«Il ne s’agit à l’évidence pas ici de critique musicale. Cela se rapprocherait plutôt de La légende dorée ou d’épisodes d’un roman-photo lyrico-métaphysique. L’enseigne, le blason, l’herbier, le bestiaire, la galerie de portraits ne sont pas loin non plus.»

Petites proses poétiques, les fragments qui composent les Enveloppes sont issus des chroniques mensuelles que Claude Tabarini tient dans Viva la Musica, le mensuel de l’Association pour la musique improvisée (AMR), édité à Genève.
Un premier recueil de ces textes voit le jour en 1993, avec une préface de Nicolas Bouvier. Nous publions ici un deuxième volume couvrant la période 1994-2006.

Les commentaires sont fermés.