En 1936, lorsque paraît son recueil de poèmes Separate Way (Chacun son chemin), Charles Reznikoff a 42 ans. Contrairement à ses ouvrages antérieurs, publiés souvent à compte d’auteur, ce cycle sort chez Objectivist Press, maison fondée en 1932 par les poètes objectivistes George Oppen, Louis Zukofsky, William Carlos Williams – et Reznikoff lui-même.

A première vue, le cycle se présente – tant au plan formel qu’au niveau thématique – comme un ensemble hétéroclite: et pourtant, ce cycle recèle une indéniable cohérence dictée par l’époque, qui pousse Reznikoff à passer des malheurs existentiels du citoyen aux effets de la crise mondiale de 1929, puis aux menaces planant sur la communauté juive à laquelle il appartient. Ainsi passe-t-on du particulier à l’universel… en ce mince volume d’un poète discret et exigeant.

Les commentaires sont fermés.