«La contribution de Rosmarie Waldrop à la poésie américaine post-1945 est impressionnante. Auteur, entre autres, de dix livres de poésies et de nombreuses publications en revues, elle est aussi traductrice – notamment de l’œuvre d’Edmond Jabès – et en collaboration avec son mari, dirige depuis plus de trente ans la plus aventureuse des éditions indépendantes américaines.»  (Stevens R. Evans, Dictionary of Literary Biography, 1997)

Rosmarie Waldrop est née le 24 août 1935 à Kitzingen am Main, en Allemagne. Elle fait des études à l’université de Würzburg et en 1954 rencontre au concert de Noël Keith Waldrop. En 1955-56, elle est présente à la conférence de Heidegger à Fribourg, à laquelle les étudiants assistent sans interrompre le conférencier mais en lui tournant le dos. En 1956-57, Rosmarie et Keith sont à l’université d’Aix-en-Provence. Ils se marient en 1958. En 1967, après s’être installés à Providence (Rhode Island), les Waldrop fondent les éditions Burning Deck qui publient des textes choisis, imprimés et édités par le couple. Publication, cette même année, de A Dark Octave. En 1971, rencontre avec Edmond Jabès, en présence de Claude Royet-Journoud et de Anne-Marie Albiach. Le premier livre de poèmes de Rosmarie, The aggressive Ways of the Casual Stranger, paraît en 1972. En 1976, première publication d’une traduction de Edmond Jabès. Une traduction de Pascal Quignard sera publié en 2001. L’année suivante One Score More deuxième anthologie de Burning Deck, voit le jour.
Rosmarie Waldrop a traduit notamment des œuvres des poètes français Jacques Roubaud et Emmanuel Hocquard et des auteurs allemands Friederike Mayröcker, Elke Erb, Ernst Jandl et Oskar Pastior.