Sergueï Essénine est né en 1895 à Konstantinovo, en Russie. À la fois révolutionnaire et mystique, il traite dans son œuvre – presque exclusivement composée de poèmes – de son lien particulier à la terre et à la vie paysanne dont il est issu. La langue qu’il travaille est à la fois celle du désespoir, de la vie et de la nature, une langue tendue, tordue, éclatée, mais toujours porteuse d’images puissantes. Marié à Isadora Duncan, il meurt à Leningrad le 28 décembre 1825, alors qu’il est âgé de 20 ans.