Né à New York le 25 septembre 1943, Aram Saroyan est le fils de l’écrivain William Saroyan et de l’actrice Carol Grace. Il s’intéresse d’abord à la photographie et entame un apprentissage auprès de Richard Avedon.

Sa vie d’écrivain commence avec la création de la revue Lines, qui aura six numéros, de septembre 1964 à novembre 1965. Y sont publiés des écrivains aussi divers que Vito Acconci, William Burroughs, Ted Berrigan, Clark Coolidge, Ian Hamilton Finlay, Robert Grenier, Robert Lax, Gerard Malanga, Lorine Niedecker, Charles Olson, Andy Warhol et Aram Saroyan lui-même.

Aram Saroyan se consacre alors rigoureusement à l’écriture, au point de refuser le rôle principal du Lauréat de Mike Nichols, qui fera la gloire de Dustin Hoffman. Ses deux premiers recueils de poèmes, Aram Saroyan et Pages paraîtront chez Random House en 1968 et 1969 respectivement.