Écrivain autrichien né en Galicie en 1894, Joseph Roth est connu pour son roman La marche de Radeztky, qui retrace la chute de l’Empire austro-hongrois et la désintégration de la société autrichienne à travers trois générations d’une famille. Journaliste (de tendance socialiste jusqu’à un voyage en Union Soviétique en 1926), il écrit de nombreux articles dans la presse berlinoise et est un correspondant de la très libérale Frankfurter Zeitung . Devant la montée du nazisme – que très tôt il dénonce –, Joseph Roth s’exile dès 1933 à Paris où, sombrant dans la misère et l’alcoolisme, il meurt en 1939.