Élevé dans un milieu protestant, Éric Dardel s’oriente très tôt vers l’enseignement et passe son agrégation d’histoire et de géographie en 1926. Il est professeur successivement aux lycées de Sens, Rouen puis Paris. En 1945, il crée avec Gustave Monod un lycée Pilote à Montmorency dont il deviendra proviseur (poste qu’il gardera jusqu’à la fin de sa carrière). Éric Dardel s’épanouira dans cette activité, conciliant enseignement, vie de famille et écriture.

Homme dans le monde, Éric Dardel le fut à chaque instant de sa vie. Exposé aux conséquences de deux guerres mondiales – 30 années, écrira-t-il, qui ont ruiné toute assurance chez l’homme –, profondément conscient des changements s’opérant dans la société occidentale, que ce soit à travers ses réussites, ses défis ou ses défaites, il développe une critique du monde contemporain sous un triple angle: historique, géographique et anthropologique. Ce faisant il dessine un monde entier, où au savoir se substituent la compréhension et la participation. Tenter de comprendre le monde, pour Éric Dardel, c’est s’y situer et s’y repérer un peu mieux.