Né à Genève en 1973, Christian Lutz a étudié la photographie à l’Ecole supérieure des Arts et de l’Image le 75, à Bruxelles.

Il y a plus de dix ans, il a entamé une enquête visuelle sur le pouvoir, sans se douter alors jusqu’où elle le mènerait et à quel point un pouvoir en cache souvent un autre. Ce travail, aujourd’hui connu sous le nom de Trilogie, l’a propulsé sur la scène nationale et internationale. Il se compose de trois séries qui ont toutes donné lieu à des livres parus chez Lars Müller Publishers : Protokoll (2007), sur les codes de représentation politique, trace les déplacements du département fédéral de l’intérieur dirigé alors par Pascal Couchepin ; Tropical Gift (2010), sur le pouvoir économique, fait une incursion dans le milieu du pétrole et des expatriés au Nigéria ; et finalement le plus médiatisé des trois volets, In Jesus’Name (2012), est le résultat d’une immersion d’une année dans la communauté évangélique basée à Zurich, l’International Christian Fellowship (ICF). Ce dernier ouvrage a été interdit de diffusion par la justice zurichoise quelques jours après sa parution, suite à plusieurs plaintes pour atteinte au droit à l’image orchestrées par l’ICF.

Distingué par de nombreux prix, le travail de Christian Lutz est exposé dans le monde et fait régulièrement l’objet de publications. Dans la lignée de la photographie documentaire à ses débuts, sa démarche s’en est vite démarquée pour affirmer une mise à distance singulière de la réalité qui éclaire la frontière ténue entre fiction et réalité, voire leur collusion, bousculant le regard sur notre environnement et produisant un sentiment proche du vertige.

Actuellement, Christian Lutz élabore un livre sous forme d’une déambulation sourde au cœur des illusions et des désillusions d’un système libéral délétère. Ce livre est l’aboutissement de plusieurs voyages faits à Las Vegas. Il mène par ailleurs un projet dans des régions européennes marquées par la montée des idéologies populistes, qui le mène de la Suisse à la France, et de la Grande Bretagne à la Grèce et à la Hongrie.

Christian Lutz collabore avec l’agence VU, à Paris.